Retour sur les 5 ans du partenariat entre le Mastère Marketing Design et Création d’Audencia et onepoint

A l’occasion de la 5ème année du partenariat entre onepoint et le Mastère Spécialisé Marketing Design et Création d’Audencia Business School (MS MDC), un bref arrêt sur image s’impose afin de mettre en lumière les missions d’innovation réalisées par les étudiants, pour les entreprises partenaires.

Ce Mastère, fruit d’une alliance entre Audencia Business School, Centrale Nantes et l’école de Design de Nantes, a pour objectif de former des profils venant de tout horizon (école de commerce, école d’ingénieur, école de design, etc.) à maîtriser les démarches d’innovation dites centrée utilisateur et mettre la ressource design au service des projets. Ce programme unique met en avant la pluridisciplinarité des profils comme une source de création de valeur dans les projets d’innovation.

Les projets ont tous suivi le même processus méthodologique d’innovation : le Design Thinking. Cette approche itérative favorise le tâtonnement et encourage une multitude d’essais et d’erreurs pour se tromper vite et prendre les bonnes décisions. Elle prône l’observation attentive des usagers comme point de départ de toute démarche de conception, la co-construction avec utilisateurs et équipes, et le recours systématique aux maquettes pour s’autoriser à se tromper le plus tôt possible, tester vite les idées et leur valeur, et favoriser le dialogue entre les membres d’une équipe ou organisation.

La poste, le Crédit Mutuel, Chambre de Commerce & d’Industrie de Nantes Saint-Nazaire, la start-up Explorations 360… retour sur les 4 projets emblématiques menés en collaboration avec onepoint pour nos partenaires industriels et institutionnels.


2017

// Repenser les usages du siège du Crédit Mutuel Anjou //

Le contexte ?

En 2017, le Crédit Mutuel d’Anjou a sollicité onepoint pour accompagner une démarche de co-construction dans le cadre de la rénovation de son siège social, l’ancienne distillerie Cointreau, au service des nouveaux usages des salariés et des sociétaires du groupe.

« Rénover les 11 000m² du siège social, taille de l’Elysée »

Image de synthèse du projet de rénovation de l’immeuble Molière, siège du Crédit Mutuel d’Anjou – Pour plus d’informations, cliquez ici

La problématique ?

Comment repenser les usages du futur siège du Crédit Mutuel d’Anjou ?

Donner un « coup de jeune » au siège de la banque mutualiste situé Place Molière à Angers pour en faire :

  • Un espace de rencontre évolutif et connecté,
  • Un lieu de rayonnement des valeurs du Crédit Mutuel,
  • Une zone de bien-être pour ses occupants,
  • Une vitrine commerciale et un outil de conquête pour les projets de l’Anjou,
  • Un bâtiment écologiquement et économiquement responsable.

La démarche ?

Au programme : des immersions terrain (Observation des comportements et habitudes au sein du siège, immersion dans la ville, interview des usagers) pour collecter des insights sur les besoins des usagers et des temps d’ateliers collaboratifs (maquettage, exercice de mise en situation, jeu de rôle, facilitation graphique, etc.) pour co-construire de nouveaux scénarios d’aménagement désirables.

Zoom sur la démarche d’immersion
Zoom sur les ateliers de co-construction

Le résultat ?

La démarche a permis d’alimenter le cahier des charges dans la perspective d’un concours qui a réuni quatre cabinets d’architectes. Le projet « Éclosion » porté par l’Angevin Bruno Huet (cabinet SABH) a été retenu au terme de cette compétition, qui a réussi à sublimer les trésors patrimoniaux de l’ancienne distillerie Cointreau, rares témoignages du passé industriel angevin.

La livraison de ce chantier, pour lequel la banque a investi 12 millions d’euros, est prévue pour la fin de l’année 2023. Outre les 230 employés du Crédit Mutuel, le bâtiment de 11 000 m² doit accueillir des start-up et entreprises tierces, mais aussi un tiers lieu et un toit-terrasse ouvert aux Angevins. La réouverture est prévue fin 2022.

Direction Générale du Crédit Mutuel Anjou sur le médiacampus d’Audencia à Nantes

2018

// Imaginer le port de plaisance du Futur //

Le contexte ?

En 2018, la Chambre de Commerce & d’Industrie de Nantes Saint-Nazaire fait appel au partenariat onepoint x MS MDC pour repenser le modèle du port de plaisance de demain.

En sa qualité de gestionnaire de ports*, la CCI Nantes St-Nazaire se projette déjà vers le port de plaisance du futur. Ces dernières années, les attentes d’une partie des plaisanciers ont évolué. Si la clientèle de plaisanciers traditionnels reste importante, on assiste à l’émergence d’une nouvelle typologie de plaisanciers qui souhaite s’affranchir des contraintes liées à leur passion (stockage, maintenance, etc.) et disposer de davantage de services pour vivre de nouvelles expériences de loisirs.

A cette nouvelle génération de plaisanciers, s’ajoutent les néophytes de la mer, aujourd’hui non plaisanciers mais qui pourraient le devenir, et pour qui de nouvelles offres nautiques doivent être conçues.

« Notre ambition en Loire-Atlantique est de devenir un territoire de référence dans l’innovation et le développement du nautisme. » , Emmanuel Jahan, Directeur des ports et de l’économie littorale, CCI Nantes St-Nazaire.

Face à ces évolutions sociétales et technologiques, les ports de plaisance doivent se réinventer et être capables d’adresser une offre adaptée à tous les usagers qui souhaitent aller sur l’eau.

La problématique ?

Quelles sont les futures expériences du port du plaisance qui répondent aux nouveaux besoins des usagers ?

La démarche ?

Le projet a débuté par une phase d’observation : les étudiants ont récolté de nombreuses données sur le terrain en allant à la rencontre des plaisanciers et usagers des ports. Une fois les attentes et besoins identifiés, des scénarii ont permis de donner forme aux concepts imaginés et les tester.

Zoom sur les ateliers de maquette du Port du futur au médiacampus d’Audencia à Nantes

Le résultat ?

La Mer XXL, exposition hors normes dédiée aux océans qui s’est tenu en 2019, a été l’aboutissement du projet avec la présentation de 5 scénarii sur le port du futur.  le Hub, Pop’Up Port, la Voie Bleue, le Port Facile et le Port Center, les lieux de vie imaginés sont ouverts au plus grand nombre et laissent place à des expériences de découverte et de partage de la culture nautique.

Illustrations des 5 scénarii imaginés

« Le port du futur, c’est un hub de services connectés à la ville pour rendre la mer accessible à tous, plaisanciers ou débutants. », Tiphaine LORANT, Leader design, onepoint.

Stand de la CCI Nantes Saint-Nazaire lors du rendez-vous la Mer XXL

* Avec 130 kilomètres de côtes, l’économie maritime constitue un atout stratégique pour le territoire et ses entreprises. La CCI Nantes St-Nazaire y contribue pleinement en étant le 1er gestionnaire d’emplacements portuaires des Pays de la Loire avec 2200 places dans les trois ports de plaisance à de Piriac-sur-Mer, Pornichet, La Baule-Le Pouliguen, auxquels s’ajoute le Vieux Port de Pornic pour lequel elle est co-actionnaire de la SEM Loire-Atlantique Pêche et Plaisance.


2019

// Diversifier les usages de la livraison urbaine par le véhicule autonome //

Le contexte ?

Dans le cadre de la Stratégie nationale du développement du véhicule autonome lancée par l’Etat, le Groupe La Poste a été retenu pour piloter le groupe de travail « Usages » du projet Véhicule Industriel et Transport de Fret Autonome (VITFA) avec les objectifs suivants :

  • Identifier les usages possibles de l’automatisation en partant des besoins du terrain, remontés par les professionnels du transport et de la logistique.
  • Evaluer la faisabilité et porter sur le terrain les expérimentations nécessaires à la validation technique, économique et sociétale de l’automatisation sur ces usages.
Visuel du véhicule autonome du groupe La Poste

Quelles sont les opportunités d’usage du Véhicule Autonome pour le groupe La Poste ?

La problématique ?

Ces technologies doivent permettre de commercialiser de nouveaux services de livraison et de collecte, d’apporter de l’assistance tout en améliorant le rendement, et de contribuer à développer l‘expérience client.

« L’enjeu pour le Groupe La Poste est d’apporter plus de flexibilité et plus de services humains de proximité pour relier un expéditeur et son destinataire », Anne-Marie IDRAC, Pilote du projet Véhicule Industriel et Transport de Fret Autonome – VITFA

La démarche ?

Immersion au cœur de la ville : Réalisation d’une immersion ethnographique à Nantes afin d’identifier et comprendre les besoins et les irritants des usagers cibles (commerçants, professionnels de la restauration, particuliers, etc).

Maquettage d’offres désirables : Maquettage d’un démonstrateur permettant d’éprouver les usages identifiés et les solutions techniques associées.

Atelier de maquettage du démonstrateur
Maquette du concept imaginé par les étudiants et l’équipe projet du Groupe La Poste

Test / Déploiement des concepts co-créés : Identification des facteurs clés de succès et freins à lever pour la mise en service d’une offre de logistique urbaine à La Poste.

De gauche à droite David Layani (Fondateur de onepoint), Charles Poutiers (Ex. Directeur technique de La Poste et Directeur Général de Viapost Industries), Martin Lauquin (Creative Strategist, onepoint)

2020

// Explorer les cas d’application des technologies de Réalité Immersive //

Le contexte ?

Spécialisée dans la création d’expériences immersives, la start-up Explorations360 a fait appel au partenariat onepoint x MS MDC pour explorer les opportunités d’application de la technologie de réalité virtuelle au sein des industries. Artisanat, ingénierie, culture, santé, éducation, innovation… le projet d’innovation visait à identifier les besoins et cas d’usages sur le terrain, imaginer des concepts utilisant le produit Easybox360 et tester en situation leur valeur auprès des utilisateurs.

Groupe d’étudiants du MS MDC aux côtés des fondateurs de la start-up Explorations360.

La problématique ?

Comment les technologies immersives de réalité virtuelle et 360° peuvent-elles renforcer l’expérience d’apprentissage, de collaboration, de formation… ?

Accompagnement réalisé dans un contexte COVID, les étudiants ont brillamment réalisé la mission dont les objectifs étaient :

  • Identifier les besoins utilisateurs et étendre l’offre à de nouvelles cibles clients
  • Concevoir des démonstrateurs concrets pour éprouver la valeur d’usage auprès d’utilisateurs potentiels
  • Accélérer la mise en marché des opportunités détectées

La démarche ?

Les design sprints, format agile qui permet générer et maquetter rapidement à une diversité d’idées, ont donné vie à de nouveaux concepts d’expérience immersives répondant aux besoins d’un large panel d’entreprises interrogées. Au terme de cette démarche, un pilote a été réalisé avec la Direction de la transformation digital d’Audencia pour approfondir les opportunités spécifiques sur les sujets d’éducation et de conseil carrière.

Séance de test

Le résultat ?

  • 16 secteurs d’activités investigués pour identifier les besoins sur les terrains d’entreprise
  • 45 Entretiens qualitatifs réalisés auprès de professionnels BtoB
  • 7 familles d’usages potentielles cartographiées et 109 besoins identifiés
  • 12 scénarios d’usages imaginés, dont 3 prototypés et testés en situation
Exemple de scénario d’usage : CV Immersif
Exemple de scénario d’usage : Simulation d’entretien

Au final, l’accompagnement a permis d’imaginer de nouvelles offres de réalité immersive pour un public spécifique et orienté la conception d’un site dédié au design adapté, selon les différentes attentes utilisateurs identifiées. Les enseignements ont également permis d’améliorer l’offre existante et d’alimenter le business model et arguments commerciaux de la start-up.

2021 – La caravane prospective des JOP

Pour la 5ème année, les étudiants auront l’occasion de travailler au développement d’une caravane prospective. Ce « living lab » vise à faire émerger des projets pour faire des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 une vitrine des mobilités innovantes.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer